Historique

L’histoire derrière le projet

Il n’existe aucune formation initiale ou scolaire préparant au métier de libraire.

Des démarches ont été entreprises pour obtenir une formation de base reconnue afin de rehausser le professionnalisme du métier de libraire dans un contexte réglementaire exigeant et hautement concurrentiel.  Un important comité réunissant tous les intervenants de la chaîne du livre, Le Comité sur les pratiques commerciales dans le domaine du livre, présidé par Gérald Larose en octobre 2000, a finalement recommandé que l’Association des libraires du Québec (ALQ), en collaboration avec la Fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire (FQCMS), développent un programme de qualification de la main-d’œuvre à la manière d’un comité sectoriel. En janvier 2003, Compétence Culture, comité sectoriel de la main-d’oeuvre en culture, a sollicité avec succès la mise sur pied d’un Programme d’apprentissage en milieu de travail (PAMT) au nom de l’ALQ pour le métier de libraire.

La norme professionnelle du métier libraire a été élaborée avec l’aide experte de la Société Éduconseil en collaboration avec tous les intervenants du milieu de la librairie provenant de différentes régions. La norme professionnelle décrit le métier de façon très détaillée, compétence par compétence. Elle fait l’objet d’un large consensus auprès des librairies indépendantes, de la Fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire et des autorités des chaînes de librairies. Elle a été approuvée par le groupe de travail de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) en mars 2007 et lancée par Emploi-Québec en septembre 2007. La norme professionnelle donne lieu à deux voies de certification: d’une part, les nouveaux libraires peuvent s’approprier le métier grâce au compagnonnage et aux outils liés au Programme d’apprentissage en milieu de travail (PAMT) comme le Carnet d’apprentissage et le Guide du compagnon. D’autre part, le Processus d’évaluation et de reconnaissance des compétences des personnes expérimentées (PERCPE) donne lieu à la certification de qualification professionnelle, pour les libraires d’expérience, lorsque toutes les compétences sont jugées maîtrisées.

Entre juillet 2007 et décembre 2009 s’est déroulée l’expérimentation du PAMT pour le métier de libraire grâce à un projet pilote subventionné par le gouvernement du Canada, par l’Initiative en matière de compétences en milieu de travail (ICMT) et par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Dans cette expérimentation, 4 évaluateurs impliqués dans le Processus d’évaluation et de reconnaissance des compétences des personnes expérimentées (PERCPE) ont évalué les compétences de 10 libraires d’expérience à l’aide d’outils conçus spécialement pour le PERCPE. Ces libraires sont ensuite devenus compagnons ou compagnes dans le cadre du PAMT et  ont été jumelés à un apprenti ou à une apprentie. C’est avec fierté que nous avons rendu hommage en mars 2009 à ces 10 premiers libraires certifiés.

Depuis, le PERCPE et le PAMT ont le vent dans les voiles : grâce aux subventions du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre, le FDRCMO, les programmes ont été présentés à un grand nombre de  librairies au Québec lors d’une viste ou par téléphone. Plus d’une centaine de  libraires désireux de former la relève en utilisant la méthode structurée du PAMT ont déjà suivi la formation des compagnons développée par des experts de la profession, avec le soutien d’Emploi-Québec, de Compétence Culture et de ses partenaires.

Plusieurs employeurs et libraires adoptent chaque année le PAMT et le PERCPE pour former les apprentis ou pour faire reconnaître les compétences des libraires expérimentés. Le milieu des librairies se trouve ainsi renforcé par la présence de nombreux libraires certifiés.

J’ai commencé à travailler en librairie au moment où l’informatique faisait timidement son entrée. Les outils étaient moins performants mais les publications étaient moins abondantes. Il s’agissait d’emmagasiner soi-même l’information et tâcher au mieux d’en faire profiter les lecteurs. Aujourd’hui, les services et les recours sont infiniment plus nombreux pour aider le libraire à bien faire son travail. Toutefois c’est son intérêt pour les livres en général qui lui permettra de devenir meilleur.

Jean Dumont

Libraire depuis 40 ans certifié en 2019, Librairie Pantoute

Débuter dès maintenant

w

Compétence Culture

Comité sectoriel de main-d'oeuvre pour la culture

514-499-3456 poste 223

nathalie.leduc@competenceculture.ca 

w

Emploi-Québec

w

ALQ

Association des libraires du Québec

514-526-3349

info@alq.qc.ca

w

FQCMS

Fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire

514-352-1121 poste 243

rh@coopsco.com